EXPÉRIENCE

UNE EXPÉDITION HIVERNALE AU SPITZBERG

Christian P-A, membre du programme de fidélité Hurtigruten 1893 Ambassador nous raconte son premier voyage au Spitzberg, à bord du MS Fram, en 2017. Embarquez avec lui et vivez son aventure, sous le Soleil de Minuit !

PAR CHRISTIAN P-A

17.05.2017 : Arrivée à Tromsø, jour de la fête nationale norvégienne, avec les habitants vêtus de costumes traditionnels et une ambiance très sympathique dans les rues, alors que le MS Fram nous attend à quai.

Nous embarquons à bord de notre confortable navire d’expédition, d’une petite centaine de cabines seulement. Nous mettons le cap vers le nord, dans l'Océan Arctique, un peu agité, à l'approche de Bjornøya, l'île aux Ours, où nous débarquons en bateau polaire pour atteindre la station météorologique. Quel plaisir de pouvoir dialoguer avec les rares scientifiques qui vivent au milieu de la nature sauvage et de milliers d'oiseaux.

Parc national du Nord-Ouest du Spitzberg.

Fjord de Hornsund. Ours polaire en vue ! Où il est ? Dans quelle direction ? Vous l'avez vu ? Oui, je l'aperçois, il avance vers la droite ! Certains photographes avec des téléobjectifs parviennent à prendre quelques clichés du plantigrade... Nous avons eu la chance d'apercevoir un ours polaire, nous sommes heureux, même si nous aurions apprécié le voir de plus près.

Nous débarquons pour arpenter un superbe glacier, en suivant les balises de l'équipe d'expédition.

Débarquement en bateau polaire et balade en Kayak, avec le MS Fram au mouillage.

La navigation reprend son cours. Puis nous débarquons à Bamsebu. La vieille cabane en bois est truffée de pointes acérées pour éviter les attaques et dégradations des ours polaires, plus nombreux que les humains sur le site. Les guides d'expédition sont toujours armés, pour nous protéger d'éventuelles apparitions des ours, mais nous ne sommes pas inquiets. C’est ici que Hilde Fålun Strøm et Sunniva Sorby, 2 exploratrices ont passé neuf mois, dans le cadre du projet « Hearts In The Ice » ayant pour objectif d’étudier le changement climatique, tout en devenant les premières femmes à passer l’hiver en Arctique.

Nous reprenons la mer vers Barentsburg. Un peu essoufflés après la montée d'un escalier, nous découvrons la cité minière où trône la statue de Lénine, devant des immeubles colorés de l'époque de l'Union Soviétique. Un retour dans le passé étonnant, suivi d'un spectacle folklorique de danse et chants, s'achevant par le célèbre "Kalinka".

Baignade de quelques courageux passagers.

Statue de Lénine à Barentsburg.

Dimanche 21.05.2017, nous arrivons à Ny-Ålesund, la communauté humaine la plus septentrionale du monde avec des scientifiques internationaux. Il neige, les motoneiges sont recouvertes de blanc, ainsi que la statue de Roald Amundsen. Nous marchons dans la neige jusqu'au mât d'amarrage du dirigeable de Nobile, et nous admirons quelques rennes du Svalbard, avant d'aller au bureau de poste et au musée.

Trois passagers prennent un bain dans l'eau glacé, sous l'averse de neige, pour toucher un mini iceberg à la dérive. La trempette ne dure pas longtemps, et les baigneurs sortent frigorifiés. Quel courage ! Nous naviguons près de la banquise côtière vers Pyramiden, une ancienne cité minière russe abandonnée, avant d'accoster à Longyearbyen et visiter l'église du Svalbard, sous un soleil de minuit magnifique. Cette église était la plus septentrionale du monde, avant la construction de l'église russe Saint-Nicolas en Nagurskoye.

Cabane de Bamsebu.

Surprise, elle est toujours ouverte à minuit et il faut enlever ses chaussures pour entrer à l’intérieur. Un paisible renne broute entre les plaques de neige, et un skieur venu d'on ne sait où glisse pour rejoindre la ville. Il fait - 5°, et il se dégage une atmosphère particulière sous le soleil de minuit. Nous rentrons au bateau, en passant près de la gigantesque boîte aux lettres rouge du Père Noël. Le lendemain, nous débarquons dans le fjord de Bellsund, où l'on observe des rennes, un renard polaire et beaucoup d'oiseaux, avant que le Capitaine du navire nous autorise à visiter la passerelle du MS Fram.

Train à vapeur abandonné utilisé dans les mines de charbon. Ny Alesund, l'île du Spitzberg, Norvège.

Direction sud, et nouvelle escale à Bjornøya, avec ses falaises où nichent des milliers d'oiseaux, avant de rejoindre Skarsvåg en Norvège, port de pêche le plus septentrional de la planète, sous une averse de neige. Cette croisière inoubliable se terminera à Tromsø, toujours sous le soleil, avec visite de l'intéressant musée polaire, et montée en téléphérique pour admirer la ville avec sa cathédrale arctique et ses ponts... Le confort de la cabine, et la qualité des repas nous ont fait apprécier le MS Fram, ainsi que la sympathie de l'équipage, la gentillesse et l'expérience de l'accompagnateur français. Nous sommes déjà repartis voir les aurores boréales en Norvège en février 2020 sur le MS Nordlys, et nous attendons avec impatience de découvrir l'Antarctique à bord du navire hybride, le MS Roald Amundsen, début 2022. Bravo à Hurtigruten pour sa maîtrise des croisières d'expéditions. Christian P-A Membre 1893 Ambassador

Partager ces articles

Explorez avec Hurtigruten

Partez avec le leader mondial du voyage d’expédition. Abonnez-vous à notre newsletter pour être le premier informé des offres spéciales et des nouveaux itinéraires.

Contactez-nous pour parler de votre prochaine expédition

DANS CE NUMÉRO

< Sommaire

À LA DÉCOUVERTE DE L’ISLANDE

Plein les yeux >